Partagez.

Petites ou grandes doses de légèreté, le concept est à la fois physique et abstrait.
Il concerne les objets : la recherche du sac le plus léger, la numérisation de votre discothèque, la possession de peu, doublé de la quête de l’objet parfait qui cumule plusieurs fonctions.
Mais s’étend aussi au monde des idées : accomplir moins, mais mieux, l’abandon d’habitude ou de pensées inutiles, la recherche des meilleurs moyens pour atteindre nos buts.

C’est un concept anti-encombrement.

No nonsense, droit au but.
Il y a une petite parenté avec la simplicité volontaire qui est un mode de vie consistant à réduire volontairement sa consommation, en vue de mener une vie davantage centrée sur des valeurs essentielles.
Toutefois l’art de faire léger y ajoute un volet design et technologique. Deux moyens qui ajoutent de la valeur et qui facilitent nos choix vers la légèreté.
Et comme le design et la technologie sont en constante évolution,  la quête de légèreté peut être enrichie de mille façons par tous les chasseurs de légèreté qui acceptent de partager leurs découvertes.
Ce concept n’est pas pour tout le monde, si vous êtes un collectionneur passionné, l’Imelda Marcos de la chaussure ou que vous adorez l’odeur de votre bibliothèque de 3 500 livres, tant mieux. Tout ce qui vous rend heureux est parfait pour vous. Ce n’est pas un concept moralisateur, juste un lieu de rencontre et de référence pour ceux qui sont dans un processus de désencombrement. Pour en savoir plus sur le concept, téléchargez gratuitement le ebook Éloge de la légèreté ici

Faire léger ? by